Les e-liquides, ces substances indispensables à l’usage de la cigarette électronique ont connu un essor fulgurant proportionnel à celui des e-cigarettes. Parallèlement à cette hausse de la demande, une politique de diversification a été amorcée dans le secteur. Et donc, il existe aujourd’hui une assez grande variété d’e-liquide. Ce qui offre aux consommateurs d’avoir un large éventail d’options. Lequel éventail peut facilement vous placer dans un grand embarras de choix. Au terme de cet article, vous serez certainement plus à même de trouver l’e-liquide qui vous correspond le mieux.

Pourquoi choisir la cigarette électronique ?

En guise de rappel, il faut savoir qu’une cigarette électronique ou vaporisateur personnel est un dispositif électronique qui fonctionne comme un aérosol ! La cigarette électronique produit une vapeur qui fait penser à celle des cigarettes ordinaires, mais dont la constitution est totalement différente. Il existe aujourd’hui plusieurs formes et variantes de cigarettes électroniques. On distingue même des pipes électroniques. Toute cette diversité vise évidemment à offrir aux utilisateurs des expériences uniques et adaptées à leurs exigences.

Industrie, Artisanat, Travail, La Technologie

La cigarette comme une alternative au danger du tabagisme

Les cigarettes électroniques apparaissent comme une alternative aux dangers que représentent les cigarettes ordinaires. En effet, elles offrent aux utilisateurs la sensation de fumer du tabac. Cependant, elles constituent un danger moins important aussi bien pour la santé de l’utilisateur que pour l’environnement dans lequel ils vivent ! En effet, elles contiennent beaucoup moins de substances chimiques nocives que les cigarettes classiques. Aussi est-il que les produits chimiques que contiennent les cigarettes électroniques sont moins nocifs que ceux contenus des cigarettes classiques.

La cigarette électronique comme une solution à la dépendance au tabac

 La dépendance au tabac est une réalité. Du point de vue des promoteurs du tabac et de ses dérivés, cette dépendance constitue un avantage commercial certain. Il faut d’ailleurs noter que l’industrie du tabac fait partie des plus grosses industries au monde. Rien qu’aux États-Unis, elle rapporte près de 80 milliards de dollars par an.

Mais, depuis quelques années, les cigarettes électroniques ont commencé progressivement à remplacer les cigarettes ordinaires dans les habitudes de la population. Deux raisons principales pourraient expliquer cela :

  • La première est que la cigarette électronique simule l’action de fumer une véritable cigarette donc, elle ne dépayse aucunement pas le fumeur reconverti. Par ailleurs, avec la montée des mouvements écologiques, beaucoup de personnes dépendantes au tabac ont opté pour cette solution plutôt qu’au sevrage radical.
  • La deuxième raison est que beaucoup de personnes dans le monde subissent des pressions de leurs familles, de leurs amis et parfois même de leurs employeurs pour arrêter le tabac. Et, il semblerait justement que les cigarettes électroniques soient plus efficaces contre le tabagisme. En effet, les cigarettes électroniques ont le plus d’apporter aux fumeurs le stimulus associé à l’acte de fumer ce qui constituerait un effet durable contre les symptômes du sevrage.

Qui sont les personnes aptes à utiliser une cigarette électronique ?

Si au départ, la cigarette électronique avait pour but de soulager l’environnement et les organismes des consommateurs invétérés de tabac, il faut cependant noter que la cigarette électronique a dépassé sa cible de base. Aujourd’hui, les cigarettes électroniques sont un phénomène de mode qui ne fait que gagner de l’ampleur. Certes en théorie, le danger qu’elles représentent est nettement inférieur à celui des cigarettes classiques, mais, si cela doit faire augmenter le nombre de personnes qui sont attirées par le danger qu’elles représentent, alors, il faudrait idéalement trouver des approches de solutions ! Malgré tous ces faits, les cigarettes électroniques constituent plus une solution au tabagisme qu’une porte d’entrée, car la majorité des personnes qui en usent régulièrement sont soit des fumeurs, soit des anciens fumeurs.

Par ailleurs, il est nécessaire de rajouter que bien que les cigarettes électroniques constituent un danger moins important pour la santé que les cigarettes traditionnelles, elles constituent quand même un danger grave pour les enfants et les femmes en état (femmes enceintes). Il est donc impératif de préserver et d’en éloigner les personnes qui y sont sensibles !

Quelle est la composition de l’e-liquide ?

Les e-liquides sont à la base même du succès des cigarettes électroniques. C’est leur diversité qui constitue le secret de cet essor fulgurant. La composition des e-liquides ne varie pratiquement pas. Elle est constituée d’une base (la plus grande partie de l’e-liquide) et d’un arôme.

La base des e-liquides 

C’est la constituante principale de l’e-liquide. Elle est obtenue à partir d’eau, d’alcool, de propylène glycol et de glycérine végétale. Ces éléments ont chacune une fonction bien déterminée dans la procuration de la sensation de fumer. En effet, grâce au propylène glycol et à la nicotine, la cigarette électronique arrive à procurer la sensation de picotement que l’on peut ressentir dans la gorge avec les cigarettes ordinaires. La glycérine tient le rôle de régulation de la quantité de vapeur produite. Plus il y aura de la glycérine végétale dans la cigarette électronique, plus il y aura de la vapeur.

Les arômes dans les e-liquides 

Bien que la base soit le constituant le plus important de l’e-liquides, les arômes sont le secret à la base du succès des cigarettes électroniques. Ils apportent une touche d’originalité aux e-liquides, un goût, mais aussi et surtout, ils servent à apporter aux consommateurs une sensation entière de satisfaction et de bien-être. On utilise souvent les arômes alimentaires pour la préparation de l’e-liquide. On distingue de ce fait plusieurs arômes pour les e-liquides. Ils sont le premier critère à prendre en compte si vous vous demandez comment choisir un e-liquide qui vous convienne. Les plus communs sont :

  • Les arômes fruités : Ils ont un succès fou, ils ont été pour beaucoup dans la renommée des e-cigarettes. Cette catégorie contient une large variété de saveurs. Elle permet à l’utilisateur d’avoir non seulement l’odeur de son fruit préféré qui lui caresse délicatement les narines, mais aussi d’avoir un arrière-goût de celui-ci dans la bouche.
  • Les arômes classiques : ceux-ci sont parfaits pour les fumeurs qui ont décidés pour une raison ou pour une autre de se tourner vers les cigarettes électroniques. Le principe est le même que pour les arômes fruités à la seule différence que la saveur mise en évidence ici est celle du tabac.
  • Les arômes mentholés : pour les personnes à la recherche d’une sensation de fraicheur, cette saveur est la plus adaptée. Elle permet entre autres d’avoir une haleine relativement fraîche, et surtout elle procure une véritable sensation de bien-être.

Quels sont les différents types d’e-liquide ?

Il existe essentiellement deux types d’e-liquide. Les e-liquides sans nicotine et les e-liquides avec nicotine. La raison d’une politique sans nicotine parait évidente. Pour rappel, c’est une substance extrêmement addictive qui est contenu dans le tabac. Elle est à la base de la dépendance au tabac et constitue donc l’une des raisons ayant conduit à la fabrication et la commercialisation des e-cigarettes. Il est donc fortement déconseillé aux personnes ne souffrant pas de dépendance au tabac d’utiliser les e-liquides avec nicotine.

 L’existence des e-liquides avec nicotine tend à offrir aux personnes dépendantes de pouvoir dans un premier temps réduire leurs consommations de nicotine, puis la supprimer totalement. Il est difficile d’arrêter du jour au lendemain la consommation de nicotine lorsque l’on est un dépendant. Rome ne s’est, en effet, pas faite en un jour. Par ailleurs, la nicotine présente dans les e-liquides est soit sous forme liquide ou sous forme de cristaux. Cela permet d’avoir les effets de la nicotine sans avoir tout le poids des désavantages qui y sont liés, mais aussi d’adoucir la sensation de picotement dans la gorge. Sous les formes sus-citées, la nicotine est plus facile à absorber. Le dernier fait qu’il est important de souligner est que la nicotine n’apparaît qu’en faible quantité dans les e-liquides.

Comment choisir son e-liquide ?         

Tout le plaisir de vapoter vient de l’e-liquide à l’intérieur de la cigarette électronique. Choisir l’e-liquide adapté à sa condition et à son besoin constitue donc le secret pour une expérience réussie et agréable. Plusieurs critères entrent donc en jeu.

Déterminer pourquoi on veut vapoter

Il faut donc déterminer dans un premier temps pourquoi vous voulez vapoter. Si votre objectif est de réduire votre consommation en nicotine, alors vous devrez rechercher la saveur du tabac. C’est quasiment un réflexe chez tous les anciens fumeurs qui se sont reconvertis à la vape. D’ailleurs, pour répondre à cette demande très importante, bio concept propose des saveurs-tabac blond ou brun.

Trouver l’arôme qui vous convient

Il faut aussi déterminer qu’elles sont les arômes auxquelles vous êtes sensible. Certains sont plus attirés par les arômes sucrés. Ceux-là pourraient par exemple opter pour les arômes fruités. D’autres encore recherchent la sensation de fraîcheur que peut leur apporter l’arôme mentholé.

Quels sont les dosages requis pour une expérience maximale ?

Il apparait primordial de déterminer les dosages de nicotine. En effet, du fait de la possibilité de faire soi-même les dosages d’e-liquide, le problème de dosage peut constituer un défi pour les nouveaux consommateurs. Voici donc quelques indications sur les dosages qui pourraient se révéler primordiaux pour une expérience réussie.

  • Les fumeurs reconvertis : pour ne pas les faire tomber dans le manque, on leur conseille de faire un dosage compris entre 16 et 18 mg/ml (milligramme par millilitre). Ce dosage apporte aux anciens fumeurs qui avaient une forte consommation de tabac assez de nicotine pour ne pas se sentir dépaysés, mais moins que la quantité qu’ils absorbaient par le passé. Il s’agit ici d’une politique de moindre mal.
  • Pour les personnes qui avaient une consommation relativement normale et ceux qui ont toujours été en quête de cigarettes moins fortes, un dosage entre 11 et 12 mg/ml serait l’idéal. Une sensation assez forte pour vous contenter, mais assez faibles pour ne pas vous agresser.
  • Pour les personnes avec une consommation relativement normale, mais qui ont pour une raison ou pour une autre décidé de réduire la quantité de nicotine qu’ils ingèrent, un dosage à 06 mg/ml. Ce dosage permet d’ailleurs d’ingérer une quantité relativement importante de nicotine tout en profitant de la saveur de l’arôme.
  • Pour les fumeurs occasionnels, un dosage à 03 mg/ml est le dosage le plus adapté. Ce dosage permet de préserver la sensibilité de l’utilisateur et de profiter autant que faire se peut de l’arôme. Ce dosage est une variante plus allégée de celui cité précédemment.
  • Le dosage sans nicotine, ce dosage existe surtout pour contenter les nouveaux fumeurs, et pour, à défaut de pouvoir dissuader les jeunes de fumer, préserver un tant soit peu leur santé, et les détourner de la dépendance à la nicotine. Ce dosage apparait aussi comme le moyen idéal pour profiter au maximum des arômes.

Quelques trivialités

S’il est vrai que le surdosage de nicotine constitue un danger, le sous-dosage de nicotine est aussi un problème surtout lorsque le consommateur est à la poursuite du sevrage. En effet, si le taux de nicotine est trop bas, vous aurez tendance à fumer une cigarette de temps en temps pour satisfaire votre manque. Il est donc important de faire attention au dosage de nicotine (ni trop peu ni trop beaucoup).

Le surdosage en nicotine est assez facile à déterminer. En effet, les vapoteurs débutants n’hésitent pas à y aller fort sur la nicotine. Si après avoir utilisé votre e-cigarette et votre e-liquide, vous ressentez des vertiges, nausées, maux de tête, alors, c’est la preuve que vous avez un peu forcé sur la nicotine. Dans ce cas, il est recommandé de faire une pause afin de permettre à votre corps de récupérer. Il est important de réguler le rythme des cigarettes électroniques comme celui de la cigarette ordinaire. Il faut garder à l’esprit que dans la cigarette électronique, la nicotine n’est pas absente, elle est juste diffusée plus lentement ! il faut donc un minimum de maîtrise. Il peut parfois arriver que vous ressentiez une trop forte sensation de picotement, mais si au lieu de ça vous avez une sensation d’irritation de la gorge alors ça veut dire que le rapport propylène glycol, nicotine est trop élevé. Il faut donc baisser votre nicotine.

Il n’y a aucun mal à mélanger les e-liquides. En effet, on le fait très souvent sans s’en rendre compte. Par exemple, lorsque vous remplissez votre réservoir avec un nouvel e-liquide, les résidus de l’ancien e-liquide se mélangent au nouveau ce qui a pour résultats de donner une nouvelle saveur. Beaucoup de personnes le font intentionnellement. Il n’y a d’ailleurs aucun mal à cela. Au contraire, cela permet d’obtenir des saveurs inédites. Par contre, il faut faire attention aux mélanges des saveurs. Autant vous pourrez vous retrouver avec une saveur exquise, autant vous risquez de vous retrouver avec un mélange infect qui pourrait vous dégoûter de l’usage des cigarettes électroniques.

La cigarette électronique et son e-liquide constituent donc une alternative moins brutale au tabagisme qui n’a fait que prendre de l’ampleur à travers les époques. Bien que cette solution semble moins dangereuse, elle n’est pas non plus dépourvue de risque. Il est donc important de ne pas en abuser et surtout de ne pas y confronter des enfants. Cela pourrait être dangereux pour leur santé. Pour le reste, vous devez faire attention au choix de votre e-liquide, car c’est la clé pour avoir une expérience agréable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here